Catégories
Auxiliaires

Extraction de l’information spatio-temporelle pour la construction d’arbre de décision

Mise en œuvre de méthodes et outils pour extraire de l’information spatiale dans le cadre d’un dispositif de piégeage in-situ.
Les outils d’un Système d’Information Géographique ont été utilisés pour récupérer l’information environnementale des pièges mis en place dans le cadre de capture d’auxiliaires de cultures. Un rayon d’étude autour des pièges a été établi.

Les méthodes utilisées pour extraire et construire les données :

  • Acquisition et création des données spatiales (mise à jour annuelle) : La géolocalisation des pièges, la recherche des données géométriques du parcellaire, l’occupation des sols, les différents réseaux (route, chemin, bande enherbée, haie, voie d’eau, fossé…).
  • Outils de traitements : Création de Buffer (zone autour de chaque piège).
    Découpe avec ces Buffers des différentes couches de données spatiales.
    Calcul de la nouvelle géométrie et de l’association des occupations de sol ainsi que leur pourcentage de représentation.
  • Exportation des données : Exportation des données S.I.G vers Excel, création de feuilles de calcul.

Ce processus permet d’extraire de l’information spatiale sur des zones dont l’emprise est définie. Les données des différentes couches géo-localisées sont associées.
Les informations ainsi regroupées ont été livrées sous forme d’un classeur Excel.
Cette extraction de données est une étape dans la construction d’arbre de décision.

Béatrice Serradj-Noirtin – Université de Lorraine/INRA Nancy

Catégories
Auxiliaires

La revue des Chambres d’agriculture de décembre 2014 est disponible

La revue des Chambres d’agriculture de décembre vient de paraître.
Au sommaire : un dossier consacré au projet Auximore.

Tout au long des 16 pages, le dossier revient sur l’ensemble du projet consacré à l’optimisation du contrôle biologique en grandes cultures :

  • les objectifs du projet Auximore,
  • les acquis en termes de synthèse de connaissance,
  • les valorisations pédagogiques réalisés : fiches, outils d’aide à la décision, vidéos d’aide à la mise en place de protocoles, site internet, etc.
  • la dynamique partenariale créée autour des auxiliaires de grandes cultures.

Ce dossier sera en ligne sur www.unebetedansmonchamp.fr dans quelques mois mais pour les plus pressés : commandez dès maintenant la revue des Chambres via ce bon de commande.

Audrey Rimbaud – Assemblée permanente des Chambres d’Agriculture

Catégories
Auxiliaires

On en parle dans la France Agricole !

Le site unebetedansmonchamp.fr est désormais en ligne et complet : n’hésitez pas à le faire savoir, comme l’a très bien fait la journaliste de la France Agricole en lui consacrant une pleine page le 12 décembre 2015 !

Corinne Lescaudron – Chambre d’agriculture de Picardie
crédits photos: Jérémy Dreyfus – APCA

 

Catégories
Auxiliaires

4 nouvelles fiches en ligne sur www.unebetedansmonchamp.fr

Retrouvez enfin en ligne les fiches éléments paysagers préparées dans le cadre d’Auximore.
Nous avons sollicité Johanna Villenave-Chasset, docteure en entomologie et écologie du paysage. Pour leur rédaction, elle s’est basée sur des études et sources bibliographiques. Les partenaires du projet Auximore ont complété et validé ces fiches :

Bonne lecture,
Corinne Lescaudron – Chambre d’agriculture de Picardie

Catégories
Auxiliaires

Synthèse de l’enquête de satisfaction du colloque

Les partenaires, agriculteurs et conseillers sont venus nombreux à Paris pour le colloque de restitution du projet : plus de 100 participants ont assisté à la présentation et échangé avec les intervenants. 25 personnes ont accepté de répondre à notre enquête de satisfaction (à télécharger) : largement satisfaits par cette demi-journée, ils prévoient d’utiliser les outils issus du projet. Pour mémoire, tous les livrables sont en ligne sur le site www.unebetedansmonchamp.fr

Catégories
Auxiliaires Informations générales

Coup de projecteur pour le projet Auximore

Le ministère en charge de l’agriculture a mis à l’honneur notre projet « Optimiser le contrôle biologique des bio-agresseurs en systèmes de grandes cultures » lors du colloque CasDar du 12 janvier 2017 à Paris.

C’est Régis Wartelle, de la Chambre régionale d’agriculture des Hauts-de-France, pilote de ce projet multi-partenarial de 2012 à 2014, qui est intervenu pour le présenter.

  • Voir la vidéo youtube de la présentation du projet Auximore
  • Télécharger le diaporama Auximore
  • Lire l’article scientifique Auximore
    Article co-rédigé par Wartelle R. (CRA Hauts-de-France), Gross H. (ACTA), Arnault I. (CETU innophyt), Robert C. (Terres Inovia), Tosser V. (Arvalis – Institut du Végétal), Preud’Homme R-L. (Muséum National d’Histoire Naturelle), Chabert A. (ACTA), Lasserre-Joulin F. (UMR 1121 « Agronomie et Environnement » INRA / Université de Lorraine (Ensaia)), Robineau C. (Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime,), Lescaudron C. (CRA Hauts-de-France), Rimbaud A. et Demade M. (APCA)

En savoir plus sur le projet, via le site www.unebetedansmonchamp.fr
Contact: Régis Wartelle, Chambre d’agriculture Hauts-de-France

Catégories
Auxiliaires Informations générales

Participez à l’enquête nationale « biodiversité agricole – besoins en outils de formation »

Le réseau mixte technologique (RMT) « Biodiversité et Agriculture » regroupe plus de 80 acteurs issus de la recherche, de l’enseignement, d’instituts techniques et professionnels agricoles dont la Chambre régionale d’agriculture de Picardie qui participe à son animation. Il vise à contribuer au développement et à la promotion de systèmes agricoles fondés sur la biodiversité et les régulations naturelles qu’elle favorise, afin de répondre aux grands principes de l’agroécologie.

L’une des attentes est d’ « identifier les besoins en ressources et modalités d’accompagnement par type d’acteurs (agriculteurs, conseillers,  enseignements) sur la biodiversité agricole ».
Pour cela une large enquête des besoins a été mise en place sous forme de questionnaire en ligne qui prend de l’ordre de 10 à 15 minutes.  Veuillez trouvez ci-joint 3 questionnaires selon 3 types de public:

Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter.
Comptant vivement sur votre participation et vous en remerciant par avance !

Contacts: Régis Wartelle, Chambre d’agriculture de Picardie et Hélène Gross, ACTA

Catégories
Auxiliaires Informations générales

Résolia propose une nouvelle session de la formation « Favoriser les auxiliaires des cultures »

A la suite de la formation « Favoriser les auxiliaires des cultures », tenue à la Rochelle du 19 au 22 mai dernier, un groupe de conseiller des Chambres de la région Centre a sollicité Resolia (Centre de formation des Chambres d’agriculture) pour l’organisation d’une formation similaire.
Ramenée sur un format de 3 jours, elle aura lieu à l’antenne délocalisée de la Chambre d’agriculture d’Eure-et-Loir à Miermaigne du 15 septembre (09h30) au 17 septembre 2015 (17h00).
Objectifs pédagogiques:

  •  Savoir argumenter l’intérêt d’un raisonnement technique prenant en compte les auxiliaires de cultures et des méthodes de suivi simplifiées.
  • Aider les agriculteurs à raisonner les pratiques et les aménagements favorables aux
    auxiliaires.
  • Co-concevoir avec des agriculteurs des systèmes de cultures favorisant les auxiliaires et les évaluer.

Au programme:
• Présentation des différentes familles d’auxiliaires (acariens, thrips, punaises, arachnides, névroptères, diptères, coléoptères, hyménoptères, parasitoïdes).
• Approfondissement de la biologie des 5 principaux auxiliaires.
• Les éléments paysagers favorables aux auxiliaires.
• L’impact des pratiques culturales sur les auxiliaires.
• Importance de la connectivité et maillage des aménagements.
• Rappel des principaux auxiliaires, intérêt du piégeage et du suivi des auxiliaires.
• Reconnaissance au champ et mise en place des protocoles de suivis simplifiés.

Le coût pédagogique prévisionnel de cette formation, agrée par le FAFSEA, se situe entre 1 000 et 1 200 € / participant. Il sera ajusté en fonction du nombre de participants.

Pour toute information ou demande d’inscription, merci de joindre Elise LOISEAU au 01.40.64.16.78 ou par mail elise.loiseau(at)resolia.chambagri.fr

Catégories
Auxiliaires Informations générales

Les 24 et 25 juin 2015, Auximore sera aux Culturales

Retrouvez Véronique Tosser et Régis Wartelle les 24 et 25 juin aux Culturales organisées par Arvalis – Institut du végétal à Villers Saint Christophe dans l’Aisne (en Picardie !).

Ils participent au show des innovations « Biodiversite : Comment s’enrichir en cultivant la biodiversité ? Service aux cultures, auxiliaires et pollinisateurs, … » le mercredi 24 à 10h et le jeudi 25 à 14h. Ils seront sur le site les deux jours et pourront partager avec les visiteurs (10 000 participants attendus quand même !!!) les résultats obtenus dans le cadre du projet Auximore.

Régis Wartelle animera également deux démonstrations sur le stand des Chambres d’agriculture de Picardie (A34-36). Séances prévues chaque jour :

  • à 11h30: Évaluer la population de vers de terre de sa parcelle
    Les vers de terre sont des indicateurs de la qualité des sols et sont parmi les auxiliaires du sol les plus reconnus de par leur contribution à la fertilité des sols. Venez découvrir comment évaluer leur abondance et leur diversité.
  • à 14h le mercredi et 15h15 le jeudi: Suivre et identifier les auxiliaires de sa parcelleLa faune auxiliaire des parcelles peut aider à utiliser moins de produits insecticides et molluscicides, donc améliorer la compétitivité de l’agriculture. Venez apprendre à identifier les auxiliaires, mieux connaître leurs rôles et comment les favoriser.
    Corinne Lescaudron – Chambre d’agriculture de Picardie

 

Catégories
Auxiliaires Informations générales

L’Observatoire agricole de la biodiversité publie des résultats riches d’enseignement

L’Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) a publié le 22 mai le bilan de l’année 2014.

L’OAB, initié en 2011, réunit le ministère de l’agriculture, le Muséum national d’histoire naturelle, l’Université de Renne, ainsi que les Chambres d’agriculture. Les résultats des observations 2014 font état d’une régression du nombre de pollinisateurs sur les 398 parcelles suivies, ce qui s’expliquerait par la météo pluvieuse. A l’opposé, les vers de terre, limaces, cloportes ou milles-pattes ont été plus nombreux que lors des précédentes observations.

Les résultats des observations tendent à montrer qu’un environnement homogène est moins favorable à la biodiversité qu’une mosaïque d’habitats, notamment pour les papillons, abeilles et invertébrés. En revanches, les ravageurs de cultures seraient plus abondants en milieu homogène. Bandes enherbées et haies semblent favoriser la présence des pollinisateurs.

Le recours aux produits phytosanitaires semblent impacter la présence des papillons de jours, mais moins celle des vers de terre, plus sensibles au travail du sol. Les placettes en AB observées ne révèlent ainsi pas de fortes populations devers de terre.

Autre constat, la mise en place d’intercultures favorise l’abondance d’invertébrés terrestres, particulièrement en grandes cultures.

Plus d’information sur le site de l’OAB